L’autostop : Le Guide

L’autostop : le Guide ! Que tu sois débutant ou expérimenté, cet article sera t’apprendre ou compléter tes bases en autostop. Tu auras les réponses au Où ? Quand ? Quoi ? Comment ? et sera paré pour te mettre en route à ton tour. Cet article est complémentaire à celui que j’ai écrit la semaine dernière : « Pourquoi faire de l’autostop ?« . Prochainement, j’écrirai sur « le stop en tant que fille et les possibilités de risques liées« , finissant mon trio d’articles de conseils sur l’autostop. N’hésites pas à commenter ou à me poser des questions ! 

L'autostop : le guide

Préparer son trajet

tenue

N’est pas l’air d’un sans abri égaré ! Sois un minimum présentable pour aspirer confiance à ton futur conducteur. De préférence, couvres ta peau au maximum, d’autant plus pour les filles. Ca ne veut pas dire d’enfiler un sweet avec un gros jogging ! Mais d’être consciente et prudente, quant à l’attrait des hommes. En général, je suis toujours en legging avec un t-shirt basique (pas décolleté hein !). 

itinéraire

Regarde ton itinéraire à l’avance, prévois-le. Si tu n’as pas internet, programme-le avant sur ton portable et ne ferme pas la fenêtre de ton application. Garde ta localisation ouverte, et regarde de temps en temps si ton conducteur est toujours dans la bonne route. Lorsque ce n’est plus le cas, regarde si une air de repos est proche pour qu’il puisse te déposer dans de bonnes conditions. 

Provisions

Quand je pars en road trip, mes provisions sont toujours les mêmes : des fruits secs et des fruits. J’ai souvent sur moi des bananes, un paquet d’amandes ou de dattes de medjoul. Petit et calorique, cela s’avère très pratique sur la route. 

mental

Si c’est la première fois que tu vas relever le défi, c’est assez difficile de se visualiser, étant donné que c’est l’inconnu. Au fil du temps, l’expérience fait que tu seras plus confortable par la suite et que tu apprendras à écouter tes instincts. Cependant, selon moi, il y a 4 piliers dont tu dois être armé à chaque fois que tu pratiques l’autostop : la patience, la positivité, la vigilance et une certaine capacité d’adaptation. En effet, tu dois accepter l’idée que tout ne se passe pas comme prévu, que tu sois amener à prendre un autre itinéraire, qu’il pleuve etc… . 

batterie

Ça peut paraître stupide mais pars la batterie pleine ! Et si possible, ais une batterie de secours comme celle-ci, pour éviter des situations compromettantes… Je ne compte plus les fois où je suis tombée en rade de batterie, perdu dans des villes que je ne connaissais pas !

panneau

Le stop : avec le pouce ou un panneau ? A toi de juger avec quelle option tu es le plus à l’aise, et laquelle marche le mieux pour toi. Pour les grandes distances, je privilège les panneaux. Tu n’as qu’à trouver un bout de carton/papier, et écrire avec un marqueur épais, noir ou bleu, afin d’être visible de loin.

Où faire de l'autostop

L’autostop dans les villes est très compliqué, voir même impossible dans les capitales. Les conducteurs ne vont pas loin, ils ont des rendez-vous, ils travaillent, ils n’ont pas le temps de s’arrêter. Le plus loin des habitations tu seras, le plus facile ce sera. L’idéal est donc de t’approcher au maximum de la route menant à ta destination (généralement l’autoroute). Pour cela, tu peux prendre un bus ou un rer, et descendre à la dernière station. Tu n’auras plus qu’à marcher quelque pas jusqu’à apercevoir l’autoroute.

Traversant à pied la frontière de l'Albanie par la Macédoine.

L'autoroute

Marcher sur l’autoroute est interdit, tout comme faire du stop dessus. Tu dois donc lever ton pouce à l’entrée de l’autoroute, tout en te positionnant sur le côté de façon sécurisée. En général, cela marche très bien, les voitures arrivent au ralenti et ont le temps de te repérer.

Les aires de repos/ stations essence

Positionne toi à la fin ou, mieux encore, demande aux gens s’ils n’iraient pas par hasard dans la même direction que toi. Cela demande du courage d’aller s’exprimer verbalement aux gens, mais tu doubleras des chances d’être prit plus rapidement. Préfère les grosses stations, tu y trouveras plus de monde.

Les péages

Un très bon spot également ! J’ai testée plusieurs fois, et j’ai toujours été prise rapidement. Sois bien visible et n’hésites pas à faire des signes pour attirer l’attention.

Les frontières entre pays

Marche jusqu’à la frontière si tu n’as pas le choix, et lève ton pouce quelques minutes plus loin après avoir fait les vérifications avec la douane. Préfère un endroit ou ils ne te verront pas, ne sait-on jamais. 

Les ronds-points

Les ronds points sont en général assez large, permettant aux conducteurs de s’arrêter si besoin. Positionne toi 10/15 mètres avant la sortie que tu souhaites emprunter afin que les conducteurs te repèrent de plus loin.

Bas côtés/ station de bus/ parking

Ce genre de bande d’arrêt est sécurisé, et permettra à ton conducteur d’avoir l’espace suffisant pour s’arrêter. De plus, en général, ces espaces se trouvent dans des endroits où tu peux être visible de loin. 

Allez, c'est parti, j'ose lever le pouce

l'autostop : le guide

Ca y est, tu es prêt à rentrer dans le monde des auto-stoppeurs ? Tu as trouver ta position et tu n’as plus qu’à lever le pouce ? Bravo, la plus grosse partie est faite. Maintenant, tu n’as plus qu’à te montrer patient. Ton futur conducteur est en chemin. Voici quelques conseils pour l’attirer plus rapidement : 

Souris !

Encore et encore et toujours !

Fais coucou !

T’inquiètes t’auras pas l’air d’un débile !!

Évites les lunettes de soleil

Préfère un contact direct avec les yeux avec les conducteurs. Ils auront plus confiance en toi.

Ne fume pas, ne mange pas

 En effet, pas quand tu fais de l’autostop. On ne te prendras pas au sérieux. Reste concentré sur ton but.

Économises-toi

Pose ton sac par terre, ne le laisse pas sur ton dos. Dieu sait pour combien de temps tu risques d’attendre.

Écoutes-toi

Si tu sens que cela en est trop pour toi, n’hésites pas à t’asseoir, à recharger tes batteries. Ecouter une chanson, manger un morceau, appeler un ami… Ou bien, marche. Bouge de ta position initiale et cherches en une plus stratégique. C’est souvent ce que je fais, marcher aide à me calmer et me donne l’impression qu’au moins, je fais quelque chose. 

Les sites pratiques :

Hitchwiki : Crée par et pour des auto-stoppeurs, ce site est un guide complet et gratuit sur l’autostop ! Tu veux quitter Budapest et te rendre en Serbie ? Pas de problème ! On t’indique quel bus prendre, où t’arrêter ainsi que le meilleur endroit pour faire de l’autostop ! Génial, non ? 

Bus Radar : Si un jour, pour X raisons, tu n’as pas d’autres choix que de prendre un bus, Bus Radar est le meilleur comparateur. Il te garantit de te trouver le meilleur prix, en France comme en Europe 

Google Maps : Prévois ton itinéraire.

Ca y est, je suis dans une voiture !

Félicitations à toi ! Ton aventure se poursuit. Chaque seconde, tu avances de quelques mètres vers ta destination, vers tes prochaines péripéties. Remercie bien ton conducteur qui a eu la bonté de te rendre service sans rien demander en retour. Intéresse toi à sa vie, à ce pays inconnu que tu franchis. Sois ouverte d’esprit, amical, heureux, curieux ! Mais ne diminue pas pour autant ta garde ! Sois toujours vigilant ! Prête attention à ton conducteur, à son attitude, sa conduite, la façon dont il te réponds, ces types de questions…. 

Mon prochain article sera sur l’autostop en tant que fille ainsi que sur les risques potentiels liés à cela. Non que je pense qu’un garçon ne soit pas sujet à certains risques, mais que ces chances sont moindres pour des raisons évidentes. Je m’inspirerais ainsi de mes expériences personnelles et te prouverais qu’être une fille, ce n’est pas une raison pour ne pas pratiquer l’autostop

0 Partages

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Inscris-toi à la Newsletter !

Entre ton email et suis mes aventures ! Apprend à voyager plus longtemps et moins cher !

Subscribe!